Chargement...

Histoire du skateboard et de ses origines

- Catégories : Lifestyle

Le skateboard est un sport de glisse qui a vu le jour dans les années 1950 aux États-Unis. Il a évolué au fil des décennies pour devenir aujourd'hui un sport extrême populaire dans le monde entier. Ses origines sont liées à la culture californienne de l'époque, où des jeunes surfer ont commencé à utiliser des planches à roulettes pour reproduire les mouvements qu'ils faisaient sur les vagues. Depuis lors, le skateboard a connu des hauts et des bas, mais il est resté un symbole culturel emblématique de la jeunesse américaine. Dans cet article, nous allons explorer l'histoire du skateboard et ses origines, de ses débuts modestes à sa popularité mondiale d'aujourd'hui.

Création

En 1950, sur la côte californienne, tout le monde a sa planche de surf et se précipite dans l’eau dès qu’il y a un peu de houle. Mais voilà, par temps calme, quand l’océan est plat, les mordus de surf s’ennuient. Les plus déterminés font le voyage jusqu'à des cotes plus mouvementées, mais la plupart sont jeunes et n’ont ni le temps, ni les moyens de se déplacer. C’est ainsi qu’est née la première planche de skate, une simple planche de bois à laquelle est fixée des roues de patins à roulettes qui a pour but de reproduire les sensations du surf.

Des débuts rudimentaires

Les premières planches offrent une glisse très désagréable. Les roues ne sont pas équipées de roulement et sont en métal, ce qui fait qu'à chaque petit caillou ou imperfection sur la route, la board est stoppée net, et cela donne lieu à de belles chutes.

La planche est très petite et épaisse et le tout est fixé un peu n’importe comment avec des clous et de la ferraille, pas idéale, d’autant plus que certains surfeurs roulaient parfois pieds nus.

La planche est terrible, mais c’est mieux que rien et ce qui était à la base un moyen de surfer sans vague devient une activité à part entière. De plus en plus de personnes sont séduites, alors, Roller Derby sort le premier skateboard commercialisé avec quelques améliorations techniques. 

Des piscines en guise de bowls

On est dans les années 1960 et même si les premiers skateboards existent depuis 10 ans, le premier skatepark sortira de terre à Munich 18 ans plus tard. En attendant, pendant une période de sécheresse intense, les riders ont eu l’idée de skater dans les piscines vides de Californie, à l’époque l’état de la côte interdisait de remplir ces dernières afin d’économiser l’eau. Quand on regarde les images de ces années-là, on a l’impression d’être dans un bowl de skatepark moderne, tant en termes d’architecture que de techniques de skate.

Première révolution…

Dans les années 60, la hype continue de prendre aux Etats-Unis. Des magazines de skate voient le jour, des boutiques spécialisées aussi, la planche reste à peu près la même, elle prend juste la forme d’une planche de surf et est un peu plus longue jusqu’au jour où Larry Stevensson créé à une idée qui révolutionnera le monde du skate.

Larry était maitre-nageur sur les plages de Californie et voyait souvent des jeunes avec des planches à roulettes sur les parkings de la plage les jours où l’océan n’était pas propice au surf. C’est comme ça qu’il s’est intéressé à la discipline et a inventé la partie incurvée à l’arrière de la planche, le kicktail.

Cette invention offre de nouvelle possibilité de figures, notamment de faire décoller la planche du sol, ce qui jusqu'à lors était quasi impossible. En effet, les tricks que plaquaient les skater de l’époque étaient surtout des tours sur eux même à la Rodney Mullen, des tricks que presque plus personne ne fait aujourd’hui.

… puis la deuxième

Avant 1972, les skateboards ont toujours des roues en métal, ce qui force les riders à skater sur des terrains vraiment lisses, car le moindre minuscule morceau de gravier qui se coince contre la roue et c’est la chute assurée. C’est Frank Nasworthy’s qui invente les premières roues en uréthane qu’on connait aujourd’hui. L’invention de Franck permet d’aller plus vite et plus confortablement, mais pas que… Cette invention entraine la création de modules. Ainsi les premiers skateparks voient le jour, car jusqu’ici, il n’y avait ni modules ni bowls, seulement des skateurs forcés d’être inventif, ridant des piscines vides.

... Et enfin le ollie

En 1978, Allan “Ollie” Gelfand est un fan de bowl et un jour, au moment d’atteindre le sommet de la rampe, au lieu de tourner et de redescendre, il continue tout droit et s’envole. C’est l’invention du ollie. Pendent 3 ans les skaters vont s’inspirer de cette technique et le perfectionner jusqu’à ce que Rodney Mullen réalise le premier ollie sur du plat, c’est la naissance du street. En effet, avant cela, tous les ollies étaient lancés en boneless, c’est-à-dire en tenant sa planche avec sa main pour qu’elle reste collées aux pieds.

Le street est réellement ce qui va faire exploser le skateboard et le rendre populaire dans le monde entier. À cette époque, le magazine Trasher est créé, skate devient une vériatble culture, avec son style vestimentaire et sa musique core, punk rock. De nouveaux tricks comme le kickflip etc sont inventés un peu partout et sont popularisés avec la création de la VHS. Le métier de cadreur spécialisé dans le skate fait son apparition ainsi que plein d’autres métiers autour de ce mouvement qu’est le skateboard, ce qui montre qu’il impacte concrètement la société.

X-Games et autres compétitions

Dans les années 90, l’engouement pour le skateboard est moins exponentiel que la décennie passée avec la popularisation d’autres sports. Cependant, l’arrivée des X-Games et de grands événements à la télévision relancent la hype. L’arrivée d’internet également où chacun peut poster ses lines ou autres vidéos de skate re-popularisent la discipline.

Parmi les plus grandes compétitions de skate, on a les X-Games évidemment, mais plus récemment la street league skateboarding, une série de compétitions pour les pro-skateurs internationaux se trouve un gros public. Avec 10 000 visiteurs à chaque édition et 200 000 $ à la clé pour le champion, le skateboard devient officiellement un sport professionnel.

Aujourd’hui, partout dans le monde, le street est la discipline la plus populaire dans les compétitions. À l’image des rockstars ou des stars du football, les skateurs deviennent au moins autant connus dans leur discipline avec des champions comme Nyjah Huston, Eric Koston, Paul Rodriguez, Andrew Reynolds, Ryan Sheckler ou Torey Pudwill.

Partager ce contenu