On vous explique ce qu’est le BMX !

Un rider en Bmx Street entre deux tricks

Un peu d’histoire

Cette semaine, nous allons te faire découvrir les différentes disciplines qui existent en BMX (bicycle Motocross). Mais avant cela, faisons un petit point sur l’histoire du BMX.

Dans les années 1960 aux Etats-Unis, la marque Schwinn lance un produit un peu particulier, le Stingray. Il s’agit d’un petit vélo, avec un guidon haut, aux allures de moto. Si tu veux te faire une idée, on en voit souvent dans les films américains (coucou E.T.).

On raconte que des enfants fans du personnage de Steeve McQueen dans XXX, ont construit des pistes eux-mêmes pour y organiser des courses de vélo et de Stingray, habillés de la tête aux pieds, en tenu de motocross. Ce sont ces premières courses qui propulseront le développement du BMX.

Par ailleurs, dans les années 1970, Bob Haro (Californie), commencent à faire des tricks en vélo dans les skatepark qui se construisent alors un peu partout aux Etats-Unis. Il commercialisera plus tard, des vélos spécialement conçus pour passer des tricks. Cette période est considérée comme le début du freestyle.

Les années 1980 sont considérées comme les années d’or du BMX. En 1981, la Fédération de BMX est créée et en 1982, les premiers Championnats du monde sont organisés. Un peu plus tard, les riders Kevin Jones et Mark Eaton, révolutionnent le freestyle. Le BMX se fait connaitre un peu partout sur le globe, grâce notamment aux premières diffusions de compétitions à la télé sur la chaine américaine ESPN.

Un des premiers type de vélo qui ont inspirés les fabricants de BMX

Les différentes pratiques

Voilà maintenant que tu sais comment le BMX est né et comment ce sport s’est popularisé, nous allons maintenant te parler des différentes disciplines qui existent en BMX.

Le Dirt et le Race

Le Dirt se pratique sur une longue piste pleine de bosses. Les riders font la course et à chaque saut de bosse, ils font des figures avec leur vélo. Il y a plusieurs manières d’anticiper ces sauts, les riders peuvent sauter la bosse ou par exemple, sauter de bosses en bosses. Attention, dans cette discipline, la réception du trick est aussi importante que le reste du saut.

Le Race, c’est une version dite « soft » du Dirt. C’est la première discipline à s’être développée. Les riders font seulement la course en prenant les bosses sans faire de figure. Là encore, il y a plusieurs façons d’attaquer l’obstacle et chaque rider a sa méthode.

Voilà à quoi ressemble la pratique du BMX Race

La rampe et le Street

Inspiré du skate, la pratique de la rampe consiste à faire des figures sur des rampes de skatepark en prenant un maximum de vitesse et surtout de hauteur. C’est l’une des disciplines du freestyle, c’est-à-dire que le rider est libre dans le choix de figures qu’il exécute.

Pour le street, il n’y a pas de rampe. Le but de cette pratique, est de faire des tricks en utilisant tout ce que l’on trouve dans le monde urbain, à savoir, les escaliers, les bancs publics, les trottoirs etc.

Le Flat

Le Flat est également une pratique freestyle. Elle est d’ailleurs probablement la plus connue de toutes les disciplines du BMX. Là le rider doit faire des figures avec son BMX sur un simple terrain plat. Il peut utiliser la roue arrière ou avant pour faire ses figures, mais aussi les pegs (tubes sur les roues). Il y a une seule règle lorsque l’on pratique le Flat, il ne faut pas poser le pied par terre.

Un rider en flat effectuant un Footjam Whip.

Alors, est-ce que cela t’a donné envie de faire du BMX ? Eh bien ça tombe bien. Dans le prochain article, nous t’expliquerons comment choisir ton BMX ! En attendant, n’hésite pas à faire un tour sur notre site pour voir ce qu’on propose