Les disciplines en longboard

Aujourd’hui, nous allons parler des principales disciplines du longboard. Eh oui, la grande sœur du skateboard est pleine de ressources ! Il y en a pour tous les styles et tous les goûts.

***

Le Carving et le Cruising

Tu aimes flâner, cheveux au vent, sourire aux lèvres ? Alors ces disciplines sont faites pour toi car il s’agit de se promener ! La Carving c’est se déplacer sans pression et juste kiffer. Le cruising c’est un peu la même chose, en ajoutant quelques sensations fortes en faisant des petits virages en route, qui permettent de prendre un peu plus de vitesse. On dit parfois que l’on surfe le bitume.

Pour ces deux disciplines il te faut une board d’au moins 35’’ (environ 90cm) de long et de max 10’’ (soit 25 cm) de large. On te laisse régler l’empâtement comme tu aimes mais voici un petit tips qui pourrait t’être utile : plus l’empâtement est petit et plus les virages seront serrés. Il est préférable de choisir ta planche plate ou concave, c’est-à-dire bombée vers le haut, avec un peu de flex afin d’avoir de meilleurs rebonds sur ton longboard. Pour ce qui est des roues, prends-les molles (78A à 80A), d’une largeur de 70 mm et monte-les sur des trucks de 150 à 180mm.

Le Dancing et le Sidewalking

Le Dancing, comme son nom l’indique, c’est danser sur sa planche. En gros, sur terrain plat et à vitesse modérée, le Dancing consiste à faire des figures en se déplaçant sur la board. Cette discipline connait un rebond ces dernières années, en partie grâce aux réseaux sociaux. A noter, le Sidewalking est en fait une autre appellation du Dancing.

Alors quelle planche choisir ? Si tu es débutant, il vaut mieux choisir un longboard grand, de 1m à 1m50 et plutôt large. Cette surface te permettra d’être plus à l’aise pour te déplacer sur la board. Pour les roues, nous te conseillons de prendre des roues dures ou intermédiaires pour plus de confort et pas trop grosses pour quand même pouvoir avoir une bonne réactivité. Des roues de 65 à 70mm devraient parfaitement convenir. Si tu veux vraiment t’amuser, choisis-les déglacées (c’est-à-dire rugueuses) avec les bords arrondis.

Le Downhill ou la descente

Le Downhill c’est une discipline pour les amateurs de vitesse. En effet, le Downhill se pratique sur route, en descente. Le but est d’aller le plus vite possible. Attention, cette pratique n’est pas pour les débutants car elle demande une grande maitrise de sa planche. Il faut savoir s’arrêter ou éviter des obstacles et tourner sans slider. Si tu veux essayer, un équipement complet est fortement recommandé, c’est-à-dire au minimum toutes les protections. Certains rider mettent même des combinaisons afin d’éviter au maximum les brulures en cas de chute.

Dans cette discipline, il est important d’avoir une board avec des roues qui accrochent pour un max de vitesse sans décroche lors des virages. Il faut donc des roues de 70mm avec une largeur de 54mm au minimum. Les bords doivent être fins. Comme le Downhill se pratique sur route, une dureté de 80A ou moins sera appréciable. Pour la planche, les rider la préfèrent concave (c’est-à-dire avec les bords relevés), ou W concave pour que les pieds adhèrent bien au grip, et assez rigide.

Le Freestyle et Freeride

Le Freeride consiste à rouler en descente mais sans objectif de vitesse. Le mot d’ordre est plaisir et sensations. Le Freestyle c’est un peu pareil sauf que les rider introduisent des tricks lorsqu’ils roulent. Là encore la vitesse n’a pas d’importance, le but est juste de rouler avec style.

Pour le freeride, il est recommandé de choisir une planche maniable et symétrique, appelée Twintip, afin que le rider puisse rouler dans les deux sens. C’est mieux si la planche n’est pas trop flex. Les roues doivent être dures et de petits diamètres pour plus de stabilité. En Freestyle là on préfèrera une board plus souple qui permettra de faire des tricks plus facilement. Là aussi, les roues doivent être choisies petites et plutôt dures pour plus de réactivité.

Le slalom

Là on sait tous ce que c’est. Il s’agit tout simplement de slalomer entre des plots, à plus ou moins grande vitesse. Il existe également des courses de slalom. Là il faut être rapide et précis pour gagner.

La planche utilisée pour slalomer doit être courte, c’est-à-dire environ 70cm, soit 27’’ de long et 20cm de large, soit environ 8’’. Le flex doit être hard (dur) tandis que l’empattement doit être court (tu sais comme dit plus haut, pour faire des virages plus serrés !). Quant aux roues, souvent on ne met pas les mêmes à l’avant et à l’arrière. Pourquoi ? Parce que des roues dures à l’avant permettront une bonne réactivité alors que des molles à l’arrière, t’aideront à être plus stables. Nous te recommandons donc de choisir une dureté allant de 82 à 86A pour l’avant et 78A à 82A pour l’arrière.

Le long distance pumping

Le LDP pour les intimes, consiste à rouler sans poser le pied part terre pour se propulser. Mais comment me diras-tu ? Eh bien en « pompant » d’où le terme pumping. En gros, le rider se déplace le poids du corps d’un côté à l’autre de la planche pour faire en sorte que le longboard avance. Cette pratique permet au rider de moins fatiguer sur les longues distances, contrairement au Carving et au Cruising.

Pour le LDP, on peut choisir n’importe quel type de planche, cela dit, certaines seront quand même plus confortable. Il faut par exemple, privilégier un flex médium, sur une board de 80 à 100cm de long et 22 à 26cm de large. Pour ce qui est de l’empattement, certains le préfèrent court tandis que d’autres seront plus à l’aise avec un empattement large. Les trucs doivent faire de 120 à 130mm. Les roues quant à elles doivent être grandes (au moins 70mm), larges (minimum 65 mm) et molles (78A ou 80A). Pour cette discipline, il est important de préciser que le poids du rider est à prendre en compte pour choisir son longboard.

***

Maintenant te voilà le roi du bitume ! Profite mais surtout, n’oublie pas de t’équiper d’un casque au minimum ! Et si tu as des questions, n’hésite pas à demander conseil à nos vendeurs board, ils seront ravis de t’aider.