Histoire du Roller Derby

Note : l’article est rédigé au féminin

Tu connais le Roller Derby, ce sport badass majoritairement féminin ? On te fait un petit récap’ !

roller-derby
Joueuse Roller Derby

Le Roller Derby est un sport qui a vu le jour dans les années 1920 aux Etats-Unis, dans la région de Chicago. Au début, il s’agissait de courses d’endurances sur piste, ouvertes aux hommes et aux femmes, une grande première à l’époque.

Leo Seltzer est le premier à développer le filon en organisant des marathons de roller sur 24h. Le succès ne se fait pas attendre. Le Roller Derby vit ses premières années de gloire et est de plus en plus populaire aux Etats-Unis. Les courses sont retransmises à la radio dans un premier temps puis à la télévision.

En 1937, les premières règles sur pistes penchées sont officiellement écrites.  Les équipes sont désormais composées de 5 joueuses qui peuvent se pousser ou se gêner afin d’être le plus performante possible. L’engouement pour ce sport ne décline pas jusqu’à ce que la 2nde Guerre Mondiale vienne mettre un stop au développement des ligues.

Dans les années 1950, le Roller Derby continue de se développer au Canada mais le manque de financement et surtout les nombreuses suspicions de triche rendent le sport beaucoup moins populaire. Le Roller Derby disparait pratiquement dans les années 1970.

La première ligue moderne de Roller Derby est créée par des femmes dans les années 2000 au Texas. Il s’agit de l’association Bad Girl Good Woman Productions (BGGWP) qui surfe sur la vague du Do It Yourself. En effet, le Roller Derby est un sport où les joueuses se coachent entre elles, s’entraident et font leur propre publicité. Deux types de pratiques se mettent alors en place, le Derby sur piste plate et le Derby sur piste penchée. En 2002, le premier match tel qu’on le connait a lieu à Austin, opposant les Holly Rollers aux Hellcats. Lors de cette première rencontre, les joueuses affirment leurs styles rockabilly et portent désormais des noms de « scène », le derby name.

En 2004, la Women’s Flat Track Derby Association (WFTDA) est créée afin d’unifier les règles du jeu et permettre aux ligues de se rencontrer. Le Roller Derby s’exporte enfin dans le monde et c’est en 2009 que les premières ligues françaises se développent.

Mais le Derby dans sa version moderne c’est quoi ?

Une équipe de Derby est composée de 15 joueuses maximums. Chaque joueuse peut occuper le poste de Bloqueuse ou de Jammeuse. Le match se compose de deux mi-temps de 30 minutes, qui elles-mêmes sont divisées en jeux, appelés Jam, de 2 minutes maximum. Il y a 30 secondes entre deux Jam.

Les deux équipes alignent 5 joueuses sur le track (la piste), une Jammeuse, qui porte un couvre casque marqué d’une étoile et quatre Bloqueuses : le pack. Parmi les bloqueuses, une joueuse peut porter un couvre casque avec une rayure, cela signifie qu’elle est pivot et qu’elle peut donc changer de poste et prendre la place de la Jammeuse au cours d’un Jam. Si une joueuse fait une faute, elle est alors envoyée dans la Penalty Box, parfois appelée Prison.  

Un coup de sifflet bref marque le début d’un Jam. Les 4 bloqueuses de chaque équipe se placent derrière la ligne dite de pivot tandis les Jammeuses sont derrière, à la ligne de jammeuse. Pour marquer des points, les Jammeuses doivent dépasser la Bloqueuse adverse la plus avant et faire un tour complet de track ; l’initial pass. La première jammeuse à marquer des points devient lead jammer, ce qui signifie qu’elle peut arrêter le jam quand elle veut. Chaque bloqueuse dépassée permet de gagner un point.

Les Bloqueuses ont pour mission de bloquer le passage de la Jammeuse adverse et d’aider leur Jammeuse à passer. Pour cela, les joueuses utilisent différentes techniques de blocage, tout en respectant un certain nombre de règles. On n’utilise pas les coudes ou les mains par exemple.

Les joueuses débutantes sont appelées les Fresh Meat. Elles n’ont pas encore le privilège de participer à un match. Pour cela il y a d’abord quelques étapes à passer, il faut obtenir ses Minimum skills c’est-à-dire connaître sur le bout des doigts les 88 pages de règles rédigées par la WFTDA et maîtriser quelques techniques de patinage.

L’équipement

Le Roller Derby se pratique avec des roller quad, dont le chausson est bas afin de libérer au maximum la cheville et permettre de faire des mouvements et des changements de direction plus facilement. Généralement ces patins sont montés avec des roues dures, c’est-à-dire entre 87A et 100A. Afin d’éviter les blessures, il est obligatoire de porter un casque, des genouillères, des coudières, ainsi que des poignées, sans oublier… le protège dents ! Et il y a tout ce qu’il faut en équipement Derby chez Nomadeshop.

Où jouer ?

En France il y a environ 120 ligues et près de 250 équipes ! A Paris par exemple, tu peux intégrer la Boucherie de Paris ou encore les Lutèces Destroyeuses. A Bourges tu pourras tenter ta chance chez les Furies, à Cherbourg chez les Cherboobs ou encore rejoindre les Nasty Pêcheresses à Montreuil ! L’été, certaines ligues organisent même des sessions d’initiation afin de faire découvrir ce merveilleux sport aux plus curieuses.

Alors quand est-ce qu’on chausse ?

Pour aller plus loin, tu as toutes les règles du roller Derby ici !!