Interview avec Kirill Galushko

À l’occasion de la sortie de son pro-modèle Shift de chez Razors Skate, le rider russe Kirill Galushko a dévoilé à Nomadeshop tous les détails sur la création de ce patin. Dans une interview exclusive, Kirill revient sur le projet de conception du pro-modèle à son nom et nous raconte son parcours de rider.

© Kirill Galushko

Disponible à Nomadeshop, le pro-modèle de roller agressif Shift Kirill Galushko intègre les meilleurs éléments des modèles les plus populaires de Razors avec quelques améliorations. La coque a une forme plus élancée rappelant celle du « Cult » avec un boot sans fond comme celui du « SL ».

Doté d’un système d’échange rapide de platines (« Instant Frame Changing System »), le « Razors Shift Kirill Galushko » est un choix parfait pour tous ceux qui recherchent un roller polyvalent. Pour changer de platine ou de roues, il suffit d’appuyer sur les 2 boutons placés sur le slider. Ainsi, en quelques secondes vous pouvez passer d’une platine pour le roller agressif à une platine pour le roller freeskate sans avoir à démonter les vis.

L’intégration des 2 mini-vis sur la partie intérieure de la soulplate assure une parfaite stabilité du patin et un nouveau chausson « Reign liner » apporte plus de confort.

© Kirill Galushko
© Kirill Galushko

Comment as-tu commencé à faire du roller ?

Quand j’avais 7 ans, je regardais mon frère faire du roller, et c’est lui qui m’a beaucoup inspiré. C’était dans les années 90, au moment de la première vague de la pratique du roller en Russie. Ma première paire du roller était un modèle pas cher en plastique que je garde toujours comme souvenir.

Je me rappelle qu’une fois je me suis enfui de la maison pour faire du roller, car le spot pour rider se trouvait très loin. Mes parents ne l’ont pas du tout apprécié ! Après cet incident j’ai arrêté de rider pour un bon moment. C’est seulement à 14 ans, soit 7 ans plus tard que j’ai repris le roller grâce au soutien de mon frère. À l’époque je faisais du foot, et mon frère m’a proposé de tester le roller agressif. Juste avant, en hiver, j’ai fait du patin à glace ce que j’ai beaucoup aimé, et au printemps je me suis acheté ma première paire de roller agressif. C’était un « Razors Genesys 3 ».

Et depuis je n’arrête plus !

© Kirill Galushko

Est-ce que le roller agressif est populaire en Russie ?

Tout dépend de la région. À Moscou les riders relèvent d’un mouvement plus « underground ». C’est Krasnoïarsk (la troisième ville de la Sibérie) qu’on peut considérer comme une capitale du roller agressif : il y a des écoles spécialisées et la pratique du roller agressif est considérée comme un vrai sport. J’y vois apparaitre de nouvelles générations de riders. En tant que représentant de la marque Razors en Russie, j’essaie de soutenir ces jeunes riders, de les aider à se faire connaître.

Comment la collaboration avec Razors a-t-elle commencé ?

J’étais pris dans la team Razors par le Team Manager de l’époque Boris Gaisner, on a créé mon premier welcome edit et c’est comme ça que je me suis fait connaître dans le milieu du roller agressif.

© Kirill Galushko

Qu’est-ce que signifie pour toi la création d’un pro-modèle portant ton nom ?

Avoir un pro-modèle est un rêve de chaque rider, c’est une récompense suprême.

Pourrais-tu en dire plus sur les caractéristiques techniques du roller ?

L’avantage principal de ce modèle est le système d’échange rapide de platines. On peut facilement changer de platine pour l’adapter aux roues de tailles différentes en fonction de la pratique souhaitée : les petites roues pour le roller agressif et les roues d’une taille plus importante pour le roller freeskate. Moi, par exemple, en plus de la pratique du roller agressif, j’aime bien me promener en ville, ce qui est très difficile avec les petites roues d’un roller agressif. Du coup, ce modèle est une excellente solution pour moi.

As-tu participé à la conception du design du pro-modèle ?

Oui, bien sûr. On a commencé la conception de la charte graphique d’un futur pro-modèle avec Boris Gaisner et on l’a ensuite finalisée avec mon Team Manager actuel Victor Bayramov. Aussi, avec mes amis, j’ai fondé un studio de création qui s’occupe du développement digital, du branding et de la création de contenus médias. Du coup, c’est avec mon collègue du studio Denis Levchenko que j’ai conçu le design du patin dans un esprit minimaliste. Les représentants de la marque Razors ont développé le design des roues.

© Kirill Galushko

Comment s’explique le choix de la couleur ?

Cette couleur fait penser au style « old school », à l’époque des années 90 où on avait des rollers de ce type. Je me suis également inspiré en quelque sorte du modèle « SL Alex Burston » avec sa couleur unique. Aussi, la couleur choisie va très bien avec les pièces détachées noires et blanches, ce qui permet de créer des setups très jolis. J’en ai déjà beaucoup vu sur Instagram !

Par ailleurs, parmi les rollers Razors jusqu’à présent on pouvait trouver peu de modèles colorés. Moi, je suis persuadé qu’il faudrait créer plus de modèles de couleurs vives qui vont mettre en avant la pratique du roller agressif, attirer plus d’ados. Aussi, les photos et les vidéos avec ces patins sont plus jolies grâce aux contrastes, même si j’avoue que le noir et blanc restera toujours un grand classique.

© Kirill Galushko

Quel est ton prochain projet ?

Depuis 6 mois avec des amis j’essaie de mettre en place un projet dont je ne peux pas dévoiler tous les détails. Il s’agit d’un court métrage qui met en avant une histoire autobiographique sur la réalisation d’un record du monde. On y parlera des avantages de la pratique du roller en comparant avec d’autres disciplines comme le surf, par exemple. Un projet très sérieux à suivre !

Merci Kirill pour ton temps. Bonne continuation et à bientôt à Nomadeshop !

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire